jeudi 5 janvier 2017

Dans la forêt de Fontainebleau l'hiver 2016-2017 est arrivé et avec lui le givre.

Dernière promenade de l'hiver,c'était dans le secteur de la mare aux fées.







Chêne marcescent.









Superbe couleur.





La mare aux fées.

Les dames crapauds ont pondu.

Germination de l'érable sycomore,l'aile de la graine ne s'est pas encore détachée. C'est Gigi qui a éclairé ma lanterne.
Promenade à la Tillaie,forêt de Fontainebleau,mars 2017

Avec le soleil et la douceur du temps les anémones Némorosa sont au rendez-vous du printemps.



Une loupe imposante.



L'ambiance de la Tillaie tient beaucoup aux chablis qui jonchent le sol.









Fin de la promenade.
Promenade à partir du carrefour du Grand Duc,mars 2017.





Rencontre avec un chêne, un ancêtre de la forêt de Fontainebleau.

Sa circonférence,mesurée à 1,30m du sol est de 4,56m .


Vestiges d'une loupe.





Un autre ancêtre,le chêne Jupiter.

Le chêne,la toile d'araignée et l'escargot.Pour arriver à en faire le titre d'une fable La Fontaine aurait dû faire des acrobaties.

Fin de la promenade.
Promenade aux Béorlots,parcelle 644,début mars 2017.

Petite série sur les rochers.

Trace du travail des carriers.



Draperies de mousses.









Mon image préférée de cette promenade.



Maintenant on oublie provisoirement les rochers.
La lumière s'est posée sur une branche.

Gigi cherche son nom.

Cette petite limace annonce l'arrivée prochaine du printemps.



Un pin qui a eu un accident de parcours.

Superbe.



Les bourgeons de l'aubépine se réveillent

La promenade se termine avec ces deux amadouviers qui se soucient peu de la saison.
Dans la forêt de Fontainebleau,parcelle 137,fin février 2017.    Le grémil.

Troupeau minéral.

Une fleur de saison,le perce-neige.



Nuances de vert.

C'est l'hiver.

Les pics n'ont pas ménagé leurs efforts.

Ce petit pin s'est remis de sa chute.

Subtil camaïeu.

Un imposant balai de sorcière.    Fin de la promenade.
Promenade aux Béorlots,parcelle 645,forêt de Fontainebleau,fin février 2017.

Les rochers nous offrent le spectacle d'un bestiaire fantastique.



Les arbres morts apportent leur contibution à cet univers magique.













Sans oubier les "petits mignons".


















Au fil des siécles des humains laissent des traces de leur passage.

La nature continue à déployer son bestiaire fantastique.





En noir ou en couleurs........

.......je n'ai pas réussi à me décider.



Fin de la promenade aux Béorlots.
Dans la forêt de Fontainebleau,la mare d'Occident et ses alentours,parcelle 781. Février 2017.

Le niveau de l'eau reste très bas,pas beaucoup de pluie cet hiver.

Dans l'eau je n'ai vu aucune petite "bestiole".

Bizarre.

Pas une seule araignée visible.



D'accord c'est un peu flou mais c'est quand même joli ces couleurs qui se sont posées sur le lichen.

Les petits rochers autour de la mare d'Occident.









Une tête de pierre surgit du sol.  Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,aux alentours de la route Mazarin et de la route du Mont Aigu,parcelle 107,février 2017.





En espérant que ce pin a encore assez de racines enterrées pour rester vivant.













Pour les couleurs.

La promenade se termine mais la porte de la forêt reste ouverte.
Les Béorlots,parcelles 645 et 644,forêt de Fontainebleau,mi-février 2017


Hépathique Frullania. Merci Gigi.

Drôle d'oiseau.

Petit festival de rochers.

















Les couleurs de la forêt ce matin là.

Au carrefour de la Haute Borne,un hêtre imposant.


Au fil des ans certains arbres prennent des allures singulières.



Un rocher silico-calcaire et une plante.....

....malgré son apparence c'est une fougère:La Rue des murailles,asplenium ruta-muraria. Renseignement de Gigi.

Sur ces rochers on peut voir les traces du travail des carriers.



Les lichens ont peint l'esquisse d'un homme suivi de son chien.







Un rocher qui se trouvait au bon endroit pour soutenir un pin.



Version couleur.

Version noir et blanc.       Fin de la promenade.
Dans la forêt de Fontainebleau,les Béorlots,début février 2017

Le temps s'est adouci et ce bousier a risqué une sortie sur un crottin de cheval.

Rencontrées aussi deux petites araignées.



Rocher silico-calcaire.


Le passage au noir et blanc ,à cause de l'intensité du soleil, rend la photo plus "acceptable".

Oiseau de mousse.

Abri gravé,deux images.





Un sacré soleil.



La promenade se termine avec ce petit loup de bois et de mousse.
Promenade fin janvier 2017,aux alentours de la route du Furet,à côté des Béorlots.

Coup de coeur pour un rocher.







Formes et ambiances.





Ce pin avec des racines partiellement déterrées a dû faire de "sérieuses contorsions"pour retrouver sa verticalité.





Lumière douce.

Les araignées ont disparu,les toiles persistent.

Fin de la promenade.

 Promenade dans les gorges du houx,parcelle 116,Fontainebleau,janvier 2017.














Suivez le guide.



La "chaleur" revient mais quelques stalactites s'accrochent encore aux rochers.

Fin de la promenade dans les gorges du Houx.
Dans la forêt de Fontainebleau,le long de la route de la Haute Borne. Des plaques de neige restent collées au sol.

Sur les platières des Béorlots,parcelle 643,Fontainebleau,janvier 2017,neige,glace et givre.











Les seules bouteilles qui ont leur place dans la forêt de Fontainebleau.





Poupoule de pierre.

Un bel ornement.



Fin de la promenade sur les platières des Béorlots.
Un drôle d'oiseau dans les alentours d'Arbor&sens,parcelle 777,Fontainebleau,janvier 2017.











Vaisseau de pierre sur une mer de feuilles.   D'accord c'est une petite mer mais c'est aussi un petit vaisseau.

Petite aussi la mare.

Fin de la promenade.
Promenade ,route du Mont Aigu,Fontainebleau,mi-janvier 2017.



Dure la vie.



Le soleil vient de se montrer, la forêt de Fontainebleau "fume".



Début de germination d'un gland.

Fin de la promenade.
Promenade sur les platières des gorges du houx,parcelle 116,dans la forêt de Fontainebleau.

Encore une matinée avec un soleil éclatant,pas évident pour faire des photos "acceptables"



Un essai de passage au noir et blanc.

Crise du logement dans la forêt de Fontainebleau.



Traces du travail des carriers.





L'eau des mares était gelée,avec Gigi nous avons dégagé des accés à l'eau pour les animaux,ils ne meurent pas de froid mais de faim ou de soif.







Fin de la promenade dans les gorges du houx.
Dans la forêt de Fontainebleau,en route vers la mare aux Pigeons,parcelle 762.









La mare aux Pigeons "en personne".



A la mare aux Pigeons les arbres couverts de givre "font le spectacle"




On laisse dormir la mare aux pigeons de la forêt de Fontainebleau.








Petit esprit de la forêt perché.

La promenade se termine avec la rencontre d'un hérisson de mousse.
Promenade dans les gorges du Houx,parcelle 116.Les arbres de la forêt de Fontainebleau sont couverts d'un léger manteau de givre.

Hamac pour  elfe.

Un bel hommage aux carriers de la forêt de Fontainebleau.









Les chouettes se montrent quand il commence à faire sombre.



Petite série joliment givrée.







Fin de la promenade.  Curieux tête à tête.